Fatigue de l’automne : quelles solutions naturelles ?

Fatigue de l’automne : quelles solutions naturelles ?

- Catégories : Energie et bien-être

La fatigue automnale est une fatigue saisonnière qui se caractérise par une baisse d’énergie accompagnée de troubles de l’humeur. On parle d’asthénie lorsqu’il s’agit d’une fatigue intense (grosse fatigue chronique) accompagnée ou non d’une baisse de moral, de la sensation d’être dépassé par les tâches quotidiennes, des difficultés à se concentrer, le tout couplé ou non à un sommeil perturbé qui aggrave les symptômes. Généralement causée par une modification de rythme induite par le changement de saison, cette fatigue passagère touche de nombreuses personnes chaque année. Pour y remédier, vous pouvez miser sur des solutions naturelles et ainsi combattre efficacement la fatigue de l’automne

Des produits frais et de saison pour combattre la fatigue de l’automne 

Tout d’abord, sachez que le traitement de la fatigue automnale passe par l’alimentation. En effet, une alimentation équilibrée permet à l’organisme de recharger les ressources essentielles à son fonctionnement : les nutriments. Consommer des produits frais et de saison, si possible de production locale, est une solution naturelle pour faire le plein de vitamines et de minéraux, des nutriments essentiels au corps humain.

Un sommeil réparateur contre la fatigue saisonnière

Pour bien assimiler ces éléments nutritifs, votre corps a besoin d’un temps de récupération quotidien suffisant. Ainsi, un adulte devrait dormir en moyenne entre 7 et 9 heures par nuit (8 à 10h de sommeil pour les adolescents). Des pauses, voire des siestes dans la journée, peuvent s’avérer efficaces à court terme, mais ne remplaceront pas une bonne nuit complète.

Pour favoriser un sommeil réparateur et un endormissement rapide, il est recommandé de distancer le dernier repas de votre nuit d’au moins 2 heures, de limiter l’exposition rapprochée aux écrans et de ne pas consommer de substances stimulantes 4 heures avant le coucher. Enfin, le recours à la méditation, la lecture, l’écoute de musiques apaisantes ou des exercices de respiration peuvent également favoriser l’endormissement et prévenir l’insomnie.

Quels sont les bienfaits d'une bonne hydratation ?

Nous ne le rappellerons jamais assez : il faut penser à s’hydrater suffisamment quotidiennement. Si nous pensons tous à boire de l’eau lors de fortes chaleurs et durant la période estivale, nous avons tendance à négliger ce point à l’arrivée de la fraîcheur de l’automne. Or, une déshydratation plus ou moins prononcée peut engendrer des problèmes de santé sévères, en plus de ceux cités précédemment. C’est pourquoi, il est conseillé de boire 1,1L d’eau minimum pour une femme et 1,6L d’eau minimum pour un homme. Attention à ne pas tomber dans l’extrême : il faut adapter sa consommation d’eau en fonction de ses besoins hydriques qui dépendent directement de la quantité d’eau contenue dans les aliments consommés et de l’élimination de l’eau par votre corps (transpiration, urines).

S’aérer et bouger pour être en bonne santé

Le sport et toute pratique d’une activité physique quotidienne en extérieur sont également reconnues comme étant des solutions naturelles pour renforcer son organisme. Pourtant, les jours raccourcissant et le froid revenant, la sédentarité augmente pour de nombreuses personnes. Or, le corps humain a besoin de respirer un air renouvelé et sain et il ne demande qu’à être stimulé par une activité quelle qu’elle soit. Ainsi, il est conseillé d’aérer autant que possible son lieu de vie, de sortir plusieurs fois par jour même par temps froid ou mauvais temps et de bouger régulièrement dans la journée. Concrètement, pour une personne sédentaire en position assise au travail, se lever fréquemment (idéalement toutes les heures) pour déverrouiller ses articulations sensibles aux changements de saisons constitue une bonne habitude à adopter, en complément d’une activité physique adaptée.

Pallier le stress oxydatif ou stress oxydant

Enfin, le changement d’heure, la rentrée de septembre, la modification du rythme quotidien et le changement de saison constituent un ensemble de facteurs qui viennent perturber l’équilibre de votre organisme. C’est ce que les scientifiques appellent le stress oxydatif ou stress oxydant. Pour y faire face, votre corps va puiser dans ses réserves d’antioxydants et notamment son stock d’oligo-éléments. Il s’agit d’éléments nutritifs présents dans le corps en petites quantités mais qui ne restent pas moins indispensables à tous les processus biologiques et réactions enzymatiques. En effet, les oligo-éléments participent entre autres au maintien des défenses immunitaires, à la protection des cellules contre le stress oxydatif ainsi qu’à l’équilibre du métabolisme. En cas de d’apports insuffisants, des carences peuvent survenir et des symptômes apparaissent alors : troubles de l’humeur, fatigue chronique, phases de dépression.

Les solutions naturelles de santé contre la fatigue de l’automne

Pour bien fonctionner, notre organisme a besoin d’éléments nutritifs issus de l’alimentation : les minéraux (magnésium, calcium, fer, …), les vitamines et les oligo-éléments. Ces derniers sont présents dans votre corps en infimes quantités malgré leurs rôles essentiels. Parmi eux, on peut citer le sélénium, le chrome, le silicium, le zinc, le molybdène, le cuivre ou encore le manganèse. Les oligo-éléments sont uniquement apportés par l’alimentation : nous ne les synthétisons pas. Cependant, en fonction des modes de vie, de sa sédentarité, de l’intensité de sa pratique sportive, des régimes alimentaires adoptés, de son métabolisme et de son âge, nos besoins peuvent nécessiter le recours à des compléments alimentaires

D’autre part, certaines vitamines peuvent ne pas être apportées en quantité suffisante, qui plus est en fin d’année. C’est le cas de la vitamine D (essentielle pour notre immunité) qui est synthétisée dans le derme en cas d’exposition aux rayons du soleil. En effet, pour un même temps d’exposition, notre organisme synthétisera nettement moins de vitamine D durant l’automne et l’hiver que durant le reste de l’année. Ajoutons à cela la diminution du temps quotidien passé en extérieur, nombre d’entre nous s’exposent à une carence en vitamine D.

Ainsi, consommés sous forme de cures, les compléments alimentaires constituent une réelle solution de santé naturelle. Pour poursuivre dans notre exemple, une supplémentation en vitamine D3 (cholécalciférol) peut permettre de prévenir et de pallier la carence. Toutefois, il faut rester vigilant quant à la composition qui doit être la plus naturelle possible (absence d’additif, d’allergènes) et ne pas hésiter à demander conseil auprès d’un professionnel de santé. Enfin, certains super-aliments tels que la spiruline, véritable cocktail de minéraux, peuvent être de réels booster d’énergie à condition qu’elle soit cultivée et produite en France afin de garantir un contrôle qualité et une réglementation respectée.  

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire